(Mike Lécuyer) curriculum virtuel 20e siècle > parcours musical


De gauche à droite :
Bernard Zuang, Mike Lécuyer, Jacques Fromont,
Gérard Domergue, Jean-Claude Armand

DELTA au Golf Drouot en 1969
(photos Roger Habert)

Années 60. Lycée Lavoisier. Paris 6ème.
Premiers ébats musicaux à la guitare classique (6 mois), à la batterie (2 mois) puis dans divers groupes : à la basse avec Special Session (Stones, Who, Pretty Things, Spencer Davis Group, ...) puis au chant avec Tough ou Mick Mike Blues Band et enfin Delta (blues à fond).
Photos dans les Halles de Paris (juste avant leur démolition).
Photos En répétition dans les sous-sols de la mairie du XIVe arrondissement de Paris (1969).
Couleurs musicales :
Bleue à l'anglaise (John Mayall, Fleetwood Mac) et noire à l'américaine (JL Hooker, Muddy Waters, Elmore James). Hello amical à Gérard Domergue, Jean-Claude Armand, Jacques Fromont, Bernard Zuang... et Jean-Claude Levasseur (au Tréport). Premières compositions en anglais puis en français...
Après l'épopée soixante-huitarde, je deviens Disc-Jockey dans un club près de l'Opéra (Le Tripot, rue de Montpensier, Paris 1er) dont j'avais rencontré le patron, José Grisel, sur la plage de Menton où je déambulais avec ma guitare (et avec Jean-Paul Depuydt, on se faisait passer pour des anglais). En un an, je fais une overdose de rhythm 'n blues et de Jaaaaaames Brooooown...


1977 : 45 Tours ZAL 111
Crypto. Distribution RCA
(Photo Moussa Saïdi)

Des Vacances / Frankenstein Boogie

Mon activité de rock-critic au début des années 70 (voir parcours journalistique) ne me laisse guère le temps de jouer mais je compose quelques chansons dont "Cours, petit cours" avec Larry Martin en 1973 (je possède le seul exemplaire du disque en acétate ! Ca c'est un collector). En 1975 je commence à composer et enregistrer quelques maquettes (sur Revox 2 pistes et Teac 4 pistes) avec Bernard Zuang. Encouragé par Daniel Lesueur (journaliste grand collectionneur de disques) et Evelyne Wasselin (future Madame L), la tournée des maisons de disques me conduit chez Crypto (le label du groupe Ange, alors à son apogée, dirigé par leur manager, Jean-Claude Pognant) où Christian Décamps, le chanteur, décide de me produire. (Il parait qu'ils ont hésité entre Hubert-Félix Thiéfaine et moi. Pas chance, c'est moi qu'ils ont choisi :-) Un studio vient d'ouvrir à Angers (Studio 20 tenu par Richard Loury) et je l'inaugure en enregistrant 4 titres avec Bernard Zuang (guitares, harmonica) et Gérald Coulondre (batterie, Rock n roller, Stress, Banlieue Est, etc).
"Frustration blues" (que j'avais composé sur un texte de Claire Brétecher) devait être le titre vedette, mais, malheureusement, elle m'en retire l'autorisation au dernier moment... dommage.
Un premier 45 T sort en avril 1977 avec "Des vacances" et "Frankenstein Boogie".
Premiers concerts (Golf Drouot, Festival de Belfort avec toute l'écurie Crypto dont Little Bob Story, Ganafoul, ...), radios (FIP, Patrice Blanc-Francard sur France Inter, Jean Lou Laffont sur Europe 1, Jean-Bernard Hébey sur RTL, ...) et chroniques. Ah, j'oubliais : première (et unique !) télé en play-back sur le quai du Tréport pour FR3 Rouen... que je n'ai jamais vu ! Des vacances, Wah, Wah, Wah...


1978 : 33 Tours ZAL 6444
Crypto. Distribution RCA.
A 7 PLOMBES DU MAT' BLUES
(Photos Frank Peeters)

Quelques mois plus tard, débute l'enregistrement du futur 33 T, toujours à Angers, avec Bernard Zuang (guitares, harmonica), Lionel "Yoyo" Raynal (guitare. ex-Rock n roller), Antoine Misrahi (basse), Rachid Amlaoui (batterie) et Jacques Migaud (synthé funky, orgue bluesy et piano rock 'n' roll... que j'ai oublié sur les crédits de la pochette originale... ce que je découvre seulement maintenant en tapant ces lignes !)
Toujours produit par Christian Décamps et enregistré par Richard Loury (+ percussions), les vocaux et le mixage se déroulent fin 1977.
Daniel Perraud (fondateur du magazine Rock 'n' Roll Musique) me vante tellement les mérites d'un guitariste, Mauro Serri (ex- Le Poing et futur guitariste de Bill Deraime et Eddy Mitchell), que je réenregistre 2 titres avec lui et Lucky Luccantoni (batterie, qui eut les honneurs de Nulle Part Ailleurs il y a quelques années en tant que policier-musicien !).
L'album "A 7 Plombes du mat' Blues" sort en avril 1978 et bénéficie d'un magnifique travail de promotion de la part de Patrice Moisy (attaché de presse de Crypto et futur manager de Nino Ferrer). "Gare du Nord" et "Où est donc le bon vieux temps ? " (adaptation du "Where have all the good times gone" des Kinks) obtiennent quelques passages radios (la FM n'existe pas encore) à Fip, France-Inter, Europe 1, RMC et surtout RTL et le Hit-Parade d'André Torrent dont je suis l'un des espoirs de l'été 78 (avec Louis Chédid qui, lui, connaîtra enfin le succès mérité de son talent).
Le 45 T de ces 2 titres ne sortant pas, RTL arrête de me programmer et je décide de rompre mon contrat...
Fin du chapitre Crypto / RCA.

Extraits audio (en mp3) :
Gare du Nord
Une tonne de blues
Où est donc le bon vieux temps ?
(la prison de) La Santé


1979 : 33 Tours Philips 9101225
Bap Productions.
Distribution Philips.
PARTIE LIBRE
(Photos Phonogram / J. Aubert - Cl. Delorme)

1979 : 45 Tours Philips
(promo et jukebox)

"Montparnasse" / "Samedi"
45t jukebox

 

Dans l'hiver 78, plein d'espoir, j'enregistre un nouveau 33 T intitulé "Partie Libre" (clin d'œil au billard et au café Les Mousquetaires - avenue du Maine, Paris 14ème - que je fréquentais assidûment). Nous créons pour l'occasion , C. Décamps, R. Loury et moi-même, un label BAP Productions (Belfort-Angers-Paris).
Je décide aussi d'étoffer certains morceaux avec des arrangements de cuivres et de cordes (dirigés par J. Migaud), mais l'ensemble perd peut-être de ce qui avait fait le semblant d'intérêt de l'album précédent : le naturel ?
Musiciens : Mauro Serri (guitare), Bernard Zuang (guitare), Rolly Lucot (basse et harmonica), Richard Loury (batterie et prise de son), Laurent Martinet (batterie 1 titre), Jacques Migaud (claviers, prise de son et arrangement cordes et cuivres).
Le disque sort en avril 79. "Montparnasse" et "Samedi" passent un tout petit peu en radio... très peu de presse et encore moins de concerts.

Extraits audio (en mp3) :

Dépression neveuse
Montparnasse
Samedi


 

 

 

Les maisons de disques revoient à la baisse les contrats de leurs artistes "nouvelle chanson française".
Bashung a plus de chance que moi en proposant in extremis "Gaby oh Gaby" tandis que mon hommage à JJ Cale reste à l'état de maquette.
Fin du chapitre Philips...


1980 : Mike et Bernard Zuang
(dernières séances au Studio 20)


cd decouvertes

1998 Collectif "Découvertes"
"Mister JJ Cale" / "Augmentation blues"
(CD Infodisc 3345)

Avec Bernard Zuang en 1981 (à droite de la photo avec ma superbe Ovation électro-acoustique Custom Balladeer (que j'ai malheureusement revendue !) pendant nos dernières maquettes au Studio 20.
Grand collectionneur de BD, il s'est pris de passion pour la sculpture et la peinture qui lui apportent bonheur et... satisfaction... mais je ne désespère pas le voir reprendre du service à l'harmonica ou à la guitare !

Le début des années 80 est marqué par de nombreuses tournées... des maisons de disques (et par la naissance de mon fils Tommy) :

Un projet "sixties" qui intéressait Thomas Noton (ex-Fantômes) chez Polydor (2 titres démos) et Dominique Blanc-Francard (célèbre ingénieur du son).

Un projet avec Thierry Vincent (producteur. ex-chanteur) et le studio de Vincent Chambraud (ex-Apocalypse) dans les Yvelines.

Dernière tentative avec une casquette de producteur pour Yves Phélut qui avait déjà composé avec moi et avec Mauro Serri.
Avec Bernard Zuang, nous lui faisons enregistrer une dizaine de maquettes. Sans plus de succès...
Je perds la foi... et me pasionne pour le Macintosh et le multimédia.




C'est ainsi que s'achève mon parcours "musical" du XXe siècle...
jusqu'au milieu des années 90 où un voisin, copain de mon fils, me donne envie à refaire un peu de musique.
Merci Jérôme pour nos deux fêtes de la Musique à Morsang sur Orge (Essonne) :
- en Juin 1996 Station Durock : Mike (chant, guitare), Jérôme Ponitzsch (batterie) et Anne-Françoise Ponzio (guitare)
- en juin 1997 Station Durock : Mike (chant, guitare), Jérôme Ponitzsch (batterie), Vincent Villeneuve (guitare), Fred Molteni (basse) avec en bouquet final un déluge de grèle et d'éclairs du plus bel effet !!!
A la fin du XXe siècle, Station Durock est composé de 4 à 7 musiciens suivant les (trop rares) occasions. Un chouette souvenir quand même : la première soirée Blues organisée par l'AMAP et Pierrot Mercier à Saint-Pierre du Perray (91 Essonne) en mai 1999.
..

... Les années 2000 semblent être un bon millésime pour reprendre le micro (de chant ou de radio) ou la guitare ou le caméscope ou l'appareil-photo...
La suite sur Curriculum Virtuel 21e siècle


Mes sites sont maintenant regroupés sur BLUESFR.NET :
La chaîne du blues fr, Bleu Blanc Blues, Web 2000, Le Tremplin Blues sur Seine, etc...

Discographie complète Mike Lécuyer



  La suite : Curriculum Virtuel 21e siècle
Parcours journalistique

 

SOMMAIRE